Intervention d’Alain VACHER lors du Conseil Municipal du 14/12/2015

Publié le par anonyme

Intervention d’Alain VACHER lors du Conseil Municipal du 14/12/2015

Intervention d’Alain VACHER lors du Conseil Municipal

Séance supplémentaire du Conseil municipal du 14/12/2015

Ordre du jour : « Mes priorités pour ma Ville » – Consultation – Livre Blanc

Une seule délibération est proposée pour ce Conseil municipal, il s’agit d’adopter le Livre Blanc résultant de la consultation « Mes priorités pour ma Ville ».

J’ai tout d’abord cherché la définition d’un livre blanc et je cite : « c’est un recueil d’informations objectives et factuelles destiné à un public déterminé pour l’amener à prendre une décision sur un sujet particulier. En politique, il peut servir à établir une mise au point de portée générale ou à rechercher un consensus dans un cadre spécifique ».

En guise de préambule, vous rappelez, comme à chaque fois qu’il vous en est donné l’occasion, la baisse des dotations de l’Etat et la gestion dispendieuse de la précédente équipe municipale ayant conduit à fragiliser les finances de notre ville (et cela d’après l’audit commandé lors de votre arrivée aux affaires).

Ce postulat énoncé, il vous appartiendrait d’assainir nos finances et pour y parvenir, il est indispensable de réduire les dépenses de fonctionnement, de trouver de nouvelles recettes et, enfin, de limiter les investissements.

Vous proposez donc la mise en place d’une politique d’austérité qui desservira, comme c’est souvent le cas, les plus fragiles pour favoriser les « CSP aisées ». ( CSP n’étant pas le club pro de basket de Limoges !)

Comme vous ne voulez pas « porter le chapeau » d’une politique qui pourrait être très vite impopulaire et désastreuse pour notre Ville, vous avez donc fait le choix de consulter les habitants de la Cité (ce qui en terme de démocratie participative est une bonne chose même si bon nombre de questions sont « fermées ») puis, d’établir un Livre Blanc dans lequel seront gravées les décisions à prendre et qui seraient dictées par les choix des citoyens.

1ère partie : Les résultats du questionnaire

Ces résultats publiés dans Brive Mag’ N° 280 ont fait l’objet d’une présentation au public en date du 7 Septembre 2015. Au travers des 5 691 réponses (77% des foyers n’ont toutefois pas répondu) est établi un classement des services à la population.

Parmi les domaines prioritaires, on trouve :

  • La Sécurité :

Sur ce sujet, les brivistes souhaitent que les actions de médiation soient favorisées et que la présence de la police municipale sur le terrain se développe.

L’installation de caméras de vidéo-surveillance sur l’espace public, voulue par le Maire, n’arrive qu’en 3ème position (et pourtant 600 000 euros d’investissement ont été votés pour le faire).

  • Les déplacements dans la Ville :

L’état de la voierie reste la principale préoccupation des brivistes et ces derniers sont aussi attachés à des transports collectifs bien organisés. La décision de supprimer la navette gratuite vers l’hôpital et la mauvaise desserte du quartier des Chapélies ne semblent pas aller dans ce sens (et pourtant c’est ce qui vient d’être décidé par l’Agglo malgré quelques votes d’opposition !)

  • Les actions en faveur des publics fragiles :

arrivent tout de suite après.

- pour les personnes âgées, le maintien à domicile est plébiscité mais il faut s’en donner les moyens (soins, aidants, portage des repas, etc…)

-pour les personnes handicapées, c’est l’insertion qui est prioritaire avec :

- inclusion en milieu scolaire pour les plus jeunes,

- ou en milieu professionnel pour les adultes,

et pour les personnes à mobilité réduite (PMR) il est important de réaliser, au plus vite, les travaux d’accessibilité des Etablissements recevant du public (ERP).

Il est regrettable que le délai de mise aux normes ait été prolongé jusqu’à 9 années au travers d’agendas programmés d’accessibilité.

Je ne vais pas reprendre l’ensemble du questionnaire et des réponses, mes collègues ne manqueront pas d’aborder d’autres résultats.

2ème partie : Consultation des Instances Socio-Economiques et Participatives

Je note la faible participation des Associations et Organismes (20 en tout ! dans une Ville qui en compte plusieurs centaines) qui ont apporté leur contribution à cette 2ème phase de consultation.

Concernant les Instances participatives, il y a d’abord le Conseil des Sages qui, lui, ne manque pas d’idées pour assainir les finances de notre Ville :

- augmenter sensiblement la participation des usagers au coût des services,

- créer de nouvelles recettes,

- se débarrasser de tout ce qui peut occasionner des dépenses (fermeture, suppression, DSP, ….)

Permettez-moi de douter de l’impartialité d’un tel Conseil dont les membres sont majoritairement à l’image du Maire en exercice et qui cherchent, bien entendu, à lui faire plaisir.

Un exemple : le Conseil des Sages évoque la « cession » ou la « suppression » du Musée Michelet, ce qui va au-delà de vos propositions même si à un moment donné vous n’avez pas renouvelé le contrat de travail du Directeur de cet Etablissement.

Les préoccupations du Conseil municipal des jeunes sont en prise directe avec leur quotidien : logement, déplacements, …

Quant aux Conseils de quartiers, ils sont surtout attentifs à l’état de la voierie, des trottoirs, des déplacements,….

Enfin, la CCI après avoir identifié 5 domaines prioritaires (déplacements, numérique, sécurité, jeunesse, vie associative et locale) s’attache à en établir un lien avec le développement économique local.

3ème partie : Les propositions de la Municipalité

Vous partez du postulat que sur

100 euros dépensés, 95 euros sont payés par l’impôt et 5 euros sont payés par l’usager

mais, vous oubliez de dire que l’usager paye aussi l’impôt et que la solidarité est sans doute bannie de votre vocabulaire.

Quand vous parlez de rééquilibrage des tarifs pour les services rendus aux usagers, il s’agit bien entendu d’augmenter un bon nombre d’entre eux :

- tarifs transports + 100 000 euros

- « parkings + 150 000 euros

- « Centre municipal d’Arts plastiques + 100 000 euros

- « Conservatoire + 100 000 euros

- « Ecole municipale des Sports + 50 000 euros

Ensuite, vous entendez réduire certaines dépenses de fonctionnement

- réduire la DSP pour les transports en commun - 500 000 euros

- suppression d’une navette gratuite (Hôpital) - 40 000 euros

- fauchage tardif - 150 000 euros

-moins de fleurs - 50 000 euros

-optimiser les serres municipales - 200 000 euros

-moins d’éclairage - 150 000 euros

-Festival du moyen métrage (ts les 2 ans) - 50 000 euros

-Fête de la musique - 10 000 euros

-Centre Culturel de - 25 à 50 000 euros

-13 Arches - 300 000 euros

-suppression de la piscine Caneton - 240 000 euros

- « « « « G. Devaud - 85 000 euros

-arrêt du financement médecine du sport - 110 000 euros

- « de la mise à disposition du personnel

aux Associations Sportives - 33 000 euros/an

(pendant 3 ans)

Vous proposez aussi de fermer « le Garage » en 2017, de transformer le Festival du Moyen Métrage en manifestation biennale ; de faire une délégation de service public (DSP) pour le Golf,

Vous proposez enfin de regrouper 2 écoles publiques. Sur ce dernier point, j’aimerai quelques éclaircissements.

Le tableau serait incomplet si nous ne parlions pas de la réduction de 1 000 000 euros/an pendant 4 ans des charges de personnel :

-CDD non renouvelés,

-stagiairisations annulées,

-remplacements annulés (pour la plupart),

-départs non renouvelés,

-organisations des services revues,

et, de 500 000 euros/an pendant 4 ans des charges générales (-28 véhicules, pas de vœux, pas d’agendas, pas de copies couleurs, etc….)

Quelques investissements prévus, restant limités :

-Vidéo-surveillance 600 000 euros (déjà voté)

-Ad’AP (2016/2024) 2 700 000 euros (déjà voté)

-travaux de voierie 5 000 000 euros (calendrier ?)

-travaux importants

RD 1089 bientôt !

E. Zola, Gambetta… quand ?

Trottoirs 1 200 000 euros (calendrier ?)

Conclusion :

Les propositions formulées dans ce Livre Blanc seraient dictées par les préoccupations des Brivistes recensées dans les parties 1 et 2.

Toutefois, bon nombre de ces propositions sont déjà entrées en application, d’autres ont été validées par les Conseils municipaux antérieurs (même lorsqu’elles ne vont pas dans le sens des résultats obtenus lors de la consultation).

D’une manière générale, la « démocratie collaborative » que vous avez proposé est, avant tout, un moyen de se dédouaner des mesures impopulaires qui seront prises dans les prochaines semaines.

Ce Livre Blanc a pour objectif de « faire porter le chapeau » aux brivistes dans le cadre des mesures d’économie à prendre.

Publié dans conseil municipal

Commenter cet article